Dans Lecole des femmes on voit plusieurs critiques de plusieurs idees. Une idee
interessante est le conflit de la comedie et la tragedie manifeste dans la personnage
dArnolphe. Moliere enfonce plusieurs travers dans la personnage dArnolphe qui
produit des grands conflits internaux. Ses actions sont tres imprevisible, aidant une
changement de ton et par consequent change le sujet du dialogue. Arnolphe est aussi un
homme tres grossier est mechant. Ces deux qualites se presentent pour nous provoquer a
ne lui aimer pas et en plus pour faire laudience rire. Aussi, la stupidite dArnolphe lui
empeche de devenir tragique. Est-il une presonnage tragique, ou est-il comique en
nature? Ces conflits aide a montrer quil est vraiment une personnage comique.
Arnolphe essaie detre tragique, mais il ne le reussi jamais, et donc nous fait rire.
Le ton du dialogue change partout dans Lecole des femmes. Il peut etre plein de
gaiete un instant comme on trouve dans les vers 622 a 642, -Nous serons maries? -Oui.
-Mais quand? -Des ce soir… mais quelques vers apres la rage dArnolphe revient en
surface, …-Point de bruit davantage. Montez la-haut. -Mais quoi! voulez-vous…-Cest
assez. Je suis maitre, je parle:allez, obeissez. Ce passage est pris du quiproquo entre
Arnolphe est Agnes de la scene cinq, acte deux. Arnolphe est gentil a Agnes quand il
croit quelle pense quils vont se marier, mais devient tout en colere quand il trouve
quelle pense dHorace au lieu de lui. Il y des instants ou Arnolphe sapproche a devenir
une personnage tragique. Dans la scene cinq dacte deux, commencant au vers 565,
Arnolphe joue un role tragique, mais au meme temps sarcastique. O facheux examen
dun mystere fatal, ou lexaminateur souffre seul tout le mal! imite les grandes epopees
tragiques de Corneille la ou le heros est constamment confronte a l’adversite. Cependant,
ce role est de courte duree quand il devient tout enrage une autre fois en trouvant
quAgnes a donne son ruban a Horace. On peut dire aussi quArnolphe est justifie detre
un homme toujours dune humeur massacrante a cause de la stupidite des autres
personnages de la piece. Agnes est une personnage tres infantile et donc ne peut pas
avoir une conversation intellectuelle avec les adultes (i.e. Arnolphe). Son dialogue est
rempli de et et des cesures, comme si elle pensait de quoi dire. Ces scenes de plusieurs
changements de ton sont comiques et aident a exprimer le vrais caractere dArnolphe: un
La grossiret dArnolphe se manifeste frquemment dans la piece. Il parle
librement, detre en eau, au lieu de dire quil transpire ou meme rien du tout. Il
maudit la vieille qui sert comme entremetteuse pour Horace et Agnes quand il dit
suppot de Satan, execrable damnee, et, une sorciere maudite, empoisoneuse
dames. Dans la scene cinq de lacte cinq il dit a Agnes hors du dsespoir, Sans cesse
nuit et jour je te caresserai, je te bouchonnerai, baiserai, mangerai. Il ne sait pas etre un
gentilhomme, ce nest pas sa nature. C’est galement sa nature dtre un vieil homme
cruel et goste. Il critique sa ville quand il dit, Ils ont en ce pays de quoi se contenter,
car les femmes y sont faites a coqueter. Il necoute jamias ceux qui lui donne des
conseils, il est trop fier. Dans la scene un de lacte un, Arnolphe decrit les six types de
cocus. Apres les avoir decrits, il montre son obstination en disant a Chrysalde, Mon
Dieu, notre ami, ne vous tourmentez point; bien huppe qui pourra mattraper sur ce
point. Un heros tragique nest pas mechant et egoiste, mais doit etre gentil, humble et
honorable. Arnolphe manque tous ces qualites. Il nest meme pas gentil avec ses amis,
particulierement Chrysalde, qui est, ironiquement, la personnage le plus sage de la piece.
La mechancete dArnolphe est manifeste dune facon comique: il se fache de toutes
problemes qui se presentent dans la piece.

Chrysalde, le plus sage des amis dArnolphe, fait quon naime pas Arnolphe en
lui donnant plusieurs conseils. Naturellement, Arnolphe ne sembette pas de ces mots de
sagesse et en plus commence des querelles avec chaque conseil. Cest facile voir
que cette orchestration des deux personnages est employe pour rendre evident
quArnolphe nest pas intelligent du tout. La sagesse de Chrysalde est manifeste le plus
dans les actes premiere, quatrieme et derniere. Ce sont coups du hasard, dont on nest
point garant, dit Chrysalde en parlant de la nature aleatoire du cocuage. Arnolphe
repond avec une longue critique des six sortes de cocus et le finis avec une assurance
quil ne va pas devenir un des six types. Chrysalde refute cet argument avec la presage,
Oui: mais qui rit dautrui doit craindre quen revanche on rie aussi de lui. Plus a la fin
de la piece, Chrysalde revient sur scene propageant ses idees intelligentes. Dans sa
longue replique du scene huit, acte quatre il dit a Arnolphe, …et, comme je vous dis,
toute lhabilete ne va qua le savoir tourner du bon cote. Cest a dire quArnolphe est
damne detre tromper par sa femme parce quil ne sait pas voir le bon cote dun incident.

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

Les querelles entre Arnolphe et Chrysalde aident a reprimer le notion quArnolphe est un
heros tragique et en meme temps maintenir laspect comique de la piece.

Cest evident que la personnage dArnolphe nest pas un heros tragique. Les
emotions dun heros tragique ne sont pas completement imprevisible comme on voit avec
Arnolphe. Un heros tragique nest pas grossier est mechant, particulierement dans la
presence des femmes. Arnolphe parle librement devant toutes sortes de personnes. Un
heros tragique doit etre intelligent et respectueux envers les pensees des autres. Dans
Lecole des femmes Arnolphe est stupide et ne respect pas les conseils de Chrysalde.
Arnolphe est presque loppose dune personnage tragique. Arnolphe nest pas une
personnage tragique parce quil essaie detre aime par tous, mais il echoue dextracter de
la sympathie pour lui chaque fois et donc reste comique.


Bibliography: